Skip to content

Bombardement

Le 23 août 1914, la ville mosane de Dinant connaît une journée noire de son Histoire. Après s’être vu empêché par les troupes françaises le passage par Dinant le 15 août et dans la nuit du 21 au 22 août, les Allemands, frustrés et furieux...
À partir de 1830, la vallée mosane semble complètement perdre sa fonction militaire et stratégique. Avec la politique de neutralité de la Belgique, Dinant n’a plus la place stratégique qu’elle occupait sous la période hollandaise. Dès 1858...

Le pont de Jambes est un emblème symbolique de la ville. Le poème écrit par François Bovesse en témoigne :

Dégouté de la mascarade,

Dédaigneux de la pétarade,

Stoïque et placide, le pont

Fait le gros dos de son dos rond

Ils ne voient pas, ceux-là qui passent

Et sur sa carcasse s’entassent.

Ils ignorent en le passant,

Tout ce qu’il regarde et qu’il sent.

Sur le pont, passe la cohue

Qui peste, grogne et tonitrue !

Ironiquement le vieux pont

Fait le gros de son dos rond

Jambes, en 1914, est une commune rurale peuplée de maraîchers et n’occupe à cette époque que les alentours du pont. L’île « vas t-y frotte » était terre de culture. Au 20e siècle, les maraîchers font acquérir à Jambes une place primordiale...
Sur ce panneau représentant la plaine de Jambes, l’intérêt pour le spectateur y est à la fois artistique et historique car on y redécouvre la plaine de Jambes lorsqu’elle était cultivée, bien avant que des immeubles y soient construits et...
Ignorant les combats autour des forts de Liège, le regard du spectateur se dirige directement sur le grand virage effectué par la Meuse devant la ville de Namur. La sélection des trois principaux sites mosans (Liège, Namur et Dinant) fait...
Le 14 août 1914, Namur compte ses premières victimes dues à deux bombes lâchées par avion sur le pont de Louvain. Le lendemain, un autre avion lâche des grenades sur la gare. De plus les nouvelles alarmantes des massacres de civils...
Sur ce panneau, Namur est la victime d’incendies violents. Dans la fumée dégagée par ceux-ci, se dressent les clochers des églises locales et le dôme de la cathédrale Saint-Aubain. À la fin du mois de juin 1914, les Namurois ne se sentent...
Sur ce troisième panneau du diorama d’Alfred Bastien, rien ne présage de la violence et des destructions qui y seront perpétrées dans les environs de Visé ou, plus en Amont, à Andenne et à Seilles, si ce n’est la fumée qui se dégage de...
Ce second tableau du diorama d’Alfred Bastien saisit les travailleurs en train de récolter les moissons sur les collines généreuses du pays mosan dans les environs de Liège. C’est le « calme avant la tempête » provoquée par l’appel à la...
S'abonner à Bombardement
© 2011-2018 Ambiances asbl - Crédits - Bibliographie - Contact - f / t / g+