Skip to content
Alfred Bastien et tant d'autres!

Destins

Alfred Bastien meurt le 7 juin 1955. Son panorama de l’Yser est décroché des murs d’exposition du Musée de l’Armée en 1980. Il rejoint, en morceaux, les deux autres œuvres de grande dimension, laissées par Bastien, dans les caves du Cinquantenaire. Aujourd’hui elles reposent en paix dans un hangar de la caserne de Sart-Hulet. Mais cette caserne sera bientôt fermée…

Les deux panoramas « Les Batailles de la Meuse » et « La Bataille de l’Yser » consacrés à la première Guerre Mondiale, nous amènent à réfléchir sur le devoir de Mémoire. Ces toiles portent en elles tant de destins humains tragiques, extraordinaires, miraculeux que leurs propres destins devraient nous interpeller. Si la première œuvre pourrait encore connaître une exposition ou l’autre, la seconde est dans un triste état et ne ressortira plus jamais des réserves du Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire. Le patrimoine historique participe à conserver une trace des histoires d’hommes et de femmes qui ont une influence sur notre devenir et notre avenir. Le conserver c’est également leur rendre hommage.

© 2011-2018 Ambiances asbl - Crédits - Bibliographie - Contact - f / t / g+